Le temps des devoirs

Vous devez vous battre avec votre enfant pour qu’il les fasse? Il collabore, mais il ne réussit
pas à se concentrer ? Bien évidemment, je vous parle ici des fameux devoirs. Savez-vous
comment rendre ce moment de la soirée moins dur en émotion, moins épuisant? Si vous ne
savez plus quoi faire pour rendre ce moment plus facile pour vous et pour votre enfant, vous
êtes à la bonne place!

Photo de August de Richelieu sur Pexels.com


La première des choses à savoir quand vous devez aider votre enfant à faire ses devoirs est
de vous assurer que votre enfant est dans un bon état pour les faire. Si votre enfant est trop
fatigué, en colère, dans le besoin de bouger, etc. Vous pouvez trouver un autre moment pour
les faire ou trouver une solution de rechange.
Par exemple, si votre enfant est en colère, laissez-lui du temps pour se calmer et revenir dans
un bon état d’esprit pour les devoirs. Vous pourrez les faire plus tard dans la soirée tout
simplement. Rien ne vous oblige que les devoirs soient faits directement au retour de l’école.
Et dans le cas où votre enfant a besoin de bouger, vous pouvez adapter ses devoirs à son
besoin! Pourquoi ne pas jouer à se lancer le ballon à chaque fois qu’il doit épeler un nouveau
mot ?

Photo de Alex Green sur Pexels.com


Une autre chose à savoir est de ne pas tout faire d’un coup! Souvent, vous serez tenté de
faire les devoirs au complet la fin de semaine. En soi, ce n’est pas une mauvaise idée, mais
vous devez adapter la période des devoirs. Un enfant de 6 ans aura une capacité de
concentration de 20 minutes environ et un enfant de 10-11 ans en aura une de 25-35
minutes environ (Fiolle-Nouri, 2016) . Vous devez donc séquencer les moments des devoirs et
varier les matières scolaires dans lequel vous faites travailler votre enfant. Vous réussirez
donc à maintenir plus facilement son attention. Vous pouvez aussi prévoir certaines journées
de congé de devoirs dans la planification de la semaine. Votre enfant en sera très heureux!
Dans certains cas, les enfants n’aiment pas la période de devoirs… Dans ces moments vous
pouvez vous servir de certains éléments qui seront des motivations pour votre enfant. Par
exemple, votre enfant aime écouter la télévision. Dites-lui pour le motiver qu’il puisse avoir
du temps de télévision une fois ces devoirs terminés. (Rien ne vous empêche, au fur et à
mesure des devoirs d’adapter la demande en fonction des capacités de votre enfant à ce
moment!) Il ne perdra donc pas son activité qu’il aime et vous aurez des devoirs faits.

Photo de Black ice sur Pexels.com


Pour finir, un dernier conseil! Votre enfant n’aura peut-être pas envi de faire des devoirs en
revenant directement de l’école. Il aura passé sa journée assis à écouter et à travailler. Laissez-
lui un petit moment pour se reposer, s’aérer l’esprit, bouger, manger, etc. Vous aurez ainsi
plus de collaboration au moment des devoirs.


J’espère que cela vous aura ainsi permis d’en apprendre davantage sur les moments où votre
enfant fera ses devoirs et la façon de vous y prendre!

Zoé Thériault, éducatrice spécialisée, étudiante au BACC en adaptation scolaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :