Le chien d’assistance et celui de zoothérapie

Le 26 août c’est la journée internationale du chien! C’est pourquoi nous voulions démystifier deux types de chiens que l’on peut utiliser avec des gens présentant des troubles d’adaptation divers. J’ai nommé, le chien d’assistance et le chien de zoothérapie (appelé aussi « de thérapie »).

Bien que tous deux soient dévoués à venir à des humains de façon thérapeutique, ces derniers sont bien différents.

Le chien de zoothérapie :
En premier lieu, la certification est à l’humain qui travaille avec les animaux. Bien que ceux-ci doivent être évalués, il n’y a pas nécessairement de certification de zoothérapie chez l’animal directement. Cependant, une socialisation dès son plus jeune âge est nécessaire, ce qui le différencie beaucoup d’un chien d’assistance. Le chien de zoothérapie devra entrer en contact avec le plus de gens possible et être sociable. Faire vivre une séance de zoothérapie c’est faire vivre un moment où l’usager aura avec lui son chien et non le chien d’un autre. Cette relation doit donc être supportée par un animal qui est capable d’écouter plus d’une personne et non d’être fidèle et strict à un seul maitre.

La zoothérapie permet de travailler sur plusieurs aspects tels que l’anxiété, mais aussi la planification, le calme, la saine expression des émotions, la compréhension et l’ouverture à l’autre et bien plus encore!

Lorsque l’on est en rendez-vous de zoothérapie, le principal but est de stimuler la libération d’occytocine dans le corps de l’usager pour diminuer son stress. Comme un câlin, le chien de zoothérapie peut procurer cette sensation.

Bambou, chien de zoothérapie

Le chien d’assistance

Bien que socialiser dès le début, le chien d’assistance apprendra rapidement à ne répondre qu’aux besoins de son maître (et sa famille dans le cas d’un enfant). On ne devra pas le toucher, ni même le regarder. Ce chien sera au travail et devra rester très attentif aux besoins de son maître. Ce pour quoi il aura été entraîné. Il existe des chiens d’assistance pour l’autisme, l’anxiété, le trouble du stress post-traumatique ou pour les gens atteints d’un handicap visuel. Il peut être entraîné pour détecter la venue d’une crise d’épilepsie ou même le taux de sucre dans le sang d’un diabétique.

Dans ce cas-ci c’est le chien qui devra avoir une certification et devra passer des examens sans son maître, mais aussi avec son maître. Ceux-ci sont supportés par quelques organismes au Québec. Faire d’un chien un animal d’assistance est long et comporte beaucoup de réglementations. Assurez-vous d’être bien encadré dans ce type de situation.

Peut-il être les deux?

Bien que pas impossible, il sera difficile d’entraîner un chien dans les deux fonctions, car elles sont diamétralement différentes. Il serait possible de faire un entraînement, mais les procédures pourraient être plus longues.

Et le chien de soutien émotionnel, lui?

Malheureusement, il n’y a aucune réglementation pour ce type de chien de service au Québec. Non reconnu, vous ne pourrez pas avoir accès aux lieux publics, par exemple. Un animal de zoothérapie quant à lui a accès dans un contexte de rencontre organisée, mais ne pourra pas aller dans un restaurant par exemple.

Il existe plusieurs mythes sur le chien de soutien émotionnel, si vous désirez en avoir un pour votre anxiété par exemple mieux vaut passer par un médecin et un organisme de chien d’assistance pour vous assurer d’avoir tout ce qu’il vous faut et en règle pour ne pas rencontrer de problématique.

À la clinique

Il sera possible au courant de l’automne de bénéficier de rendez-vous de zoothérapie entre autres avec quelques chiens ou avec d’autres animaux. Ces animaux auront été évalués et auront eu à remplir quelques critères pour pouvoir participer à ce type de rencontre avec nos clients.

 De plus, les intervenantes qui offriront ce service auront été formées par Zoothérapie Mauricie avec Madame Sylvie Ferland, M.Sc., AAT, biologiste et zoothérapeute.

 Avoir cette formation en main, permet à nos intervenantes permet de comprendre toutes les particularités de cette approche afin de l’utiliser à cette juste valeur tout en étant sécuritaire dans nos interventions. (avec notre usager, mais aussi dans le respect et l’intégrité de l’animal que nous utiliserons.)

Il est possible aussi pour nous de mieux vous éclairer dans le parcours d’acquisition d’un chien d’assistance si vous en avez besoin. Nous avons d’ailleurs eu la surprise de constater que l’un de nos clients a (enfin) pu avoir son chien d’assistance qu’il entraînera lui-même avec l’aide d’une entraîneuse canine. Une partie de son cheminement s’est fait dans nos bureaux avec deux de nos intervenantes. Nous en profitons pour souhaiter bon succès et bonne route à Anakin et son maître.

Le beau Anakin en visite dans nos bureaux!

Nous espérons avoir pu vous éclairer sur la différence entre ses types de chiens de travail!

Bonne journée internationale du chien!

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :